Ashes To Ashes
- Dub To Dub

2004 • cd, digital • Hammerbass

01 • The unity of the circle (feat. Black Sifichi) • 05'04"
02 • Let me be (feat. Learoy Green) • 05'13"
03 • My father (feat. Learoy Green) • 05'31"
04 • One dollar (featuring Learoy Green) • 04'18"
05 • The balance of the cube (feat. Black Sifichi) • 06'05"
06 • Circle dub • 04'46"
07 • Dollar dub • 03'48"
08 • Cube dub • 04'39"
09 • Let Me Be dub • 04'23"
10 • My Father dub • 03'55"

Nous sommes en 2004, le dub a désormais plus de trente ans d’histoire. Cette admirable longévité s’explique aisément par le caractère évolutif de ce genre musical, en permanente mutation tant artistique que technique, de Kingston à Londres, New-York, et plus récemment Berlin, Paris, Lyon ou St-Etienne. Pour exemple, on remarque que depuis quelques années déjà, en France ou ailleurs, bon nombre de créateurs pensent dub dès le départ, s’affranchissant du modèle originel jamaïcain, qui consistait à s’inspirer de façon quasi systématique d’une création chantée déjà existante. Trente ans plus tard, le temps d’un album (leur 2è), Brain Damage entend renouer avec cette tradition. Les récentes rencontres avec les deux vocalistes Learoy Green et Black Sifichi offrent en effet les sources idéales à la création de 5 titres, déclinés en leurs 5 versions dub respectives, formant ainsi cet album au caractère symétrique, voire géométrique, depuis sa forme même, jusqu’en son intitulé : « Ashes to ashes / Dub to dub ». A la base du projet, le choix pertinent de deux invités, évoluant chacun respectivement dans des sphères diamétralement opposées et pourtant réunis pour l’occasion, souligne ainsi une certaine « unité du cercle » :  « the unity of the circle » .Née d’une réelle volonté artistique, cette esthétique, géométrique, symétrique, omniprésente dans chaque détails de cet album, tant auditifs que graphiques, accompagne sensiblement le côté  « carré » et robotique de Brain Damage, aux évocations tri-dimensionnelles, toujours en étroite collaboration avec les technologies numériques les plus récentes. On pense alors à « l’équilibre du cube » : « the balance of the cube ». Enfin, il faut comprendre en l’intitulé lui même, « Ashes to ashes / Dub to dub », une référence au côté éphémère de toutes choses ici-bas, dans un contexte de crise généralisée, globalisée, internationale, nationale, locale…

previous project

Brain Damage vs General Dub

next project ⟶

Spoken Dub Manifesto